Question Démarrage du développement d'une application iPhone sous Linux? [fermé]


J'ai entendu dire que vous devez obtenir un Mac si vous voulez développer des applications iPhone. Est-ce vrai?

Est-il possible de développer des applications iPhone sous Linux? Si oui, de quoi ai-je besoin et où dois-je télécharger les outils nécessaires?


488
2017-11-10 02:25


origine


Réponses:


Pour fournir une réponse différente, je cours OS X et Xcode sur une machine virtualisée (VMware) sur Linux. Le CPU est un Core2Quad (Q8800), et il est parfaitement rapide. J'ai trouvé un VM pré-intégré en ligne (je vais vous le laisser pour trouver) Le développement de Xcode / iPhone fonctionne parfaitement, tout comme le débogage via USB vers le téléphone lui-même.

Cela m'a vraiment beaucoup surpris - mais je n'ai eu aucun problème.


279
2018-05-29 00:46



La réponse à cette question dépend si vous voulez ou non développer des applications qui sont ensuite distribuées via le magasin iPhone. Si vous ne le faites pas et que cela ne vous dérange pas de développer pour la foule iPhone "jailbreakée" - alors il est possible de développer à partir de Linux.

Consultez la page de ce gars pour un guide complet (si un peu complexe) sur ce qu'il faut faire:

http://www.saurik.com/id/4


75
2017-11-10 07:57



Cela semble être vrai jusqu'à présent. Le seul SDK disponible auprès d'Apple ne cible que l'environnement MacOS. J'ai été bouleversé à ce sujet, mais je cherche à acheter un mac maintenant, juste pour faire le développement de l'iPhone. Je n'aime vraiment pas ce qu'ils font, et j'espère qu'un bon SDK sortira pour d'autres environnements, tels que Linux et Windows.

Voici un article sur leur mécontentement général concernant le SDK:

Le SDK iPhone et le logiciel libre: pas un match

Apple a récemment publié un kit de développement logiciel (SDK) pour l'iPhone, mais si vous espériez mettre en communication ou développer un logiciel open source original avec lui, les nouvelles ne sont pas bonnes. La signature de code et les conditions de non-divulgation font que le logiciel libre est interdit.

Le SDK lui-même est un téléchargement gratuit, avec lequel vous pouvez écrire des programmes et les exécuter sur un simulateur de logiciel. Mais pour que vous puissiez réellement libérer le logiciel que vous avez écrit, vous devez vous inscrire au programme pour développeurs iPhone - une étape distincte du téléchargement du SDK, et qui nécessite l'approbation d'Apple.

Je pense que c'est plutôt élitiste de penser que seuls les utilisateurs de Macos sont assez bons pour écrire des programmes pour leur téléphone, et le fait que vous deviez acheter une licence de 100 $ pour publier vos fichiers rend vraiment plus difficile pour le programmeur amateur. Bien que, si c'est ce que vous devez faire, je prévois de sauter dans leurs cerceaux; Je voudrais vraiment que des choses soient développées sur mon iPhone.


21
2017-11-10 02:39



utilisé pour être un projet dédié à la résolution de ce défaut: iphone-dev

Le but du projet iphone-dev est de créer une chaîne d'outils gratuite, portable et de haute qualité pour permettre le développement de l'iPhone d'Apple et d'autres appareils embarqués basés sur la plateforme ARM / Darwin.


20
2018-01-10 02:35



En ce qui concerne la chaîne d'outils alternative, le site de Saurik est utile mais pour le dernier développement de firmware il indique construire sur l'iPhone lui-même et ne précise pas que vous devrez copier les fichiers de firmware iPhone nécessaires à votre environnement Linux. Ce n'est pas impossible, mais nécessite simplement un travail supplémentaire, en particulier pour signer le code (il existe également des solutions alternatives ouvertes).

Jetez également un coup d’œil aux autres guides (pour la même chaîne d’outils) qui l’approchent plus méthodiquement.

Je suggère de continuer à faire la construction finale et la signature du code et le packaging dans XCode (ce qui peut signifier emprunter le Mac de quelqu'un) au cas où vous rencontriez des problèmes lors de la soumission de l'application à Apple. L'utilisation de la chaîne d'outils alternative ouvre (au moins sur Mac) la possibilité d'utiliser d'autres IDE autres que XCode pour développer l'application et recourir à nouveau à XCode pour le déploiement et les tests avec le simulateur.

Bien sûr, si vous obtenez la génération de signature / certificat de code à partir de la ligne de commande en dehors de XCode, vous pouvez installer un certificat sur votre iPhone réel et y tester (installer l'application via iTunes avec votre certificat).


11
2017-11-27 08:09



La seule façon que je connaisse de faire du développement sous Linux pour l'iPhone serait d'installer Vmware et de faire fonctionner OS X sur une machine virtuelle. Cela dit, il y a des préoccupations «légales» à cet égard. Il est rapporté que OS X Server peut être virtualisé mais en ce qui concerne l'histoire de développement que je ne connais pas.

Si vous êtes vraiment sérieux, c'est ce que j'étudierais.

Bonne chance.


7
2017-11-10 03:09



Vous pourrez peut-être écrire du code sur une machine Linux qui se retrouvera éventuellement sur un iPhone ou un iPad, mais vous aurez besoin d'un Mac pour tester ou déployer le code sur l'iPhone ou pour le soumettre à l'App Store. Donc, en fin de compte, vous avez besoin d'un Mac, alors vous pouvez aussi faire le travail sur le Mac, avec tous les outils qu'Apple fournit. Il existe des alternatives à Xcode & Objective-C, telles que Monotouch - mais celles-ci utilisent également les outils Apple.

Vous pouvez travailler avec OS X dans une machine virtuelle sous Linux. Cependant, je tiens à souligner que cela va rompre le contrat de licence OSX, même si vous achetez la copie d'OSX - car il est seulement autorisé à fonctionner sur le matériel Apple.

Désolé de vous donner cette nouvelle - l'écosystème autour de l'iPhone / iPad est très étroitement contrôlé.

EDIT: Une exception majeure à cela est l'écriture d'une application web pour l'iPhone. Il existe d'excellentes applications Web pour iPhone qui sont presque aussi efficaces que l'expérience utilisateur en tant qu'application native. Cependant j'ai interprété votre question pour être au sujet du développement d'application indigène. Les applications Web, bien que l'utilisateur puisse créer une icône pour les lancer, sont toujours des citoyens de «deuxième classe».


5
2017-08-21 14:07